©Spring Lab

Maker dans l’âme, découvrez Laure, notre nouvelle Cheffe de Projet Innovation

L’équipe Spring Lab est très heureuse d’accueillir Laure, notre nouvelle Chef de projet innovation. Découvrez dans cette interview son parcours, son univers et sa vision de notre métier pour demain.

D’où viens-tu ?

Je suis gasconne, originaire du Gers (un petit département rural et plein de charmes situé entre l’Océan Atlantique et Toulouse).

Quel est ton background professionnel ?

Après avoir suivi des études d’ingénieure généraliste, j’ai eu la chance de pouvoir faire un master en Management de l’innovation. Cela m’a ouvert les portes du monde des makers et du conseil dans lequel j’ai évolué pendant deux ans. J’ai débuté en tant que responsable d’un FabLab, puis je suis devenue Innovation Manager, ce qui m’a permis d’acquérir une vision 360 du fonctionnement de l’innovation au sein d’une entreprise. Ses leviers, ses outils mais aussi les freins et enjeux de conviction internes !

Peux-tu nous parler plus en détail de ton dernier poste ? Quelles responsabilités et quels sont les accomplissements dont tu es la plus fière ?

Pendant 2 ans, j’étais responsable d’un FabLab d’entreprise, certains diront que j’étais FabManageuse. Mon rôle était de développer et animer un FabLab dont l’objectif principal était de donner aux collaborateurs la possibilité de transformer leurs idées en prototypes de façon simple et rapide. J’avais donc pour responsabilité de créer toutes les briques telles que la communication et le marketing autour du lieu pour le faire connaître, mais aussi la construction des offres comme les formations sur les machines ou encore sur les nouvelles façons de travailler. Et ceci tout en gérant le lieu au quotidien. Mais je n’y suis pas arrivée seule ! J’ai eu la chance d’avoir une équipe de collaborateurs volontaires et fidèles qui sont devenus mes bras droits et ambassadeurs de l’innovation en interne. Je pense que notre plus grande fierté est d’avoir réussi à créer une bulle de bienveillance et de créativité dans l’entreprise. J’ai vu certains collaborateurs se révéler et d’autres se transformer en venant simplement partager, apprendre ou encore créer. Et c’était la plus belle des victoires et une expérience incroyable !

Qu’est-ce que tu fais chez Spring Lab ?

J’ai rejoint l’équipe en tant que cheffe de projet innovation. J’ai envie de continuer dans l’animation de sessions d’intelligence collective mais aussi de pouvoir approfondir de nouvelles dimensions comme le change management ou de renforcer mes compétences en coaching d’intrapreneurs. J’ai aussi l’ambition d’apporter une nouvelle brique à l’équipe en amenant la culture des makers, son savoir-faire et son réseau !

Peux-tu nous parler de ton implication au sein du réseau Fab & CO ?

Fab&Co est une association des responsables de FabLab à vocation industrielle. Ce réseau national m’a énormément apporté en termes de bonnes pratiques, de savoir-faire et de compétences de FabManager. Cette profession est nouvelle, il faut savoir qu’aujourd’hui il existe une unique formation pour découvrir ce métier et plus de 150 FabLabs en France ont vu le jour (sans parler des autres types de tiers-lieux comme les living labs, les hackers spaces, etc…) ! Nous avons donc, pour la grande majorité d’entre nous, appris sur le terrain, et ce réseau est une vraie mine d’or !

Afin d’apprendre de chacun et faire avancer ce métier, les membres de Fab&Co essaient de se réunir environ 4 fois par an dans un FabLab afin de découvrir et échanger sur le tiers lieu, et créer des moments d’intelligence collective sur des sujets de fond ( ex : comment faire reconnaître la montée en compétences auprès du management des collaborateurs au sein du FabLab ?). Avec deux autres FabLab toulousains, nous avons créé cette dynamique et approfondi ce réseau au niveau de l’écosystème local afin de pouvoir se connaître (car nous sommes souvent voisins sans le savoir !) et amener des moments de partage sur notre métier de façon locale (tous n’ont pas la possibilité de pouvoir se déplacer aux réunions Fab&Co dans toute la France). Une belle initiative qui s’est vue ralentie à cause du COVID…

Lors de crises comme celle du COVID, quel est le rôle des Makers ? Quelles ont été tes actions et celles d’autres Makers pendant cette période?

Au début, nous n’avions aucun rôle. Comme tout le monde, nous devions rester confinés chez nous. L’élément déclencheur a été la pénurie de masques. Nous avions tous envie d’aider et c’est ainsi que plusieurs modèles de visières ont été conçus et partagés, en libre accès, et de là est né un élan de solidarité. Cette solidarité s’est révélée sous plusieurs formes : des individus qui imprimaient en 3D des visières, d’autres qui les distribuaient ou donnaient tout simplement du matériel, ou encore des industriels qui ont mis en place des cellules de recherche pour aller plus loin (par exemple, Decathlon a conçu un adaptateur pour brancher leur masque de plongée aux respirateurs médicaux ou encore Renault qui vient de publier en open source ses travaux).

C’est par mon réseau que je suis devenue une des administratrices de l’équipe Visières Solidaires de Haute-Garonne. Nous avons essayé de gérer au mieux les demandes des soignants et la répartition des demandes auprès du réseau de makers qui s’est créé. Moment de crise, moyen de crise. Au début, on ne faisait que par Excel et les réseaux sociaux… Ça a été sportif mais quelle expérience inoubliable !

Comment ton profil Maker pourra être utile dans tes missions Spring Lab, pour accompagner des entreprises à innover et à se transformer ?

Je pense que mon côté Maker va renforcer les compétences de l’équipe en prototypage, mais aussi autour des sujets d’engagement, de stratégie et de culture d’entreprise que j’ai eu l’occasion de traiter dans mon expérience passée.

Et enfin j’apporte mon réseau, car le monde est petit mais les ressources des makers sont sans limite !

Peux-tu nous donner 3 mots clés pour te définir ?

1/ “Tout feu tout flamme”, un surnom dont j’ai hérité dans mon ancienne fonction pour exprimer mon dynamisme et mon envie de vouloir changer les choses.

2/ Curieuse, j’adore découvrir de nouvelles choses, et souvent les plus simples sont les plus étonnantes !

3/ Stay positive, une philosophie que j’essaie d’appliquer chaque jour !

Quels sont pour toi les grands enjeux d’innovation pour les 3 prochaines années ?

Je pense qu’il est important de prendre du recul sur ce que nous venons de vivre. Je dirais donc :

  • Utile pour mieux répondre aux besoins actuels,
  • À impact positif pour être plus respectueux de notre environnement et des autres.

Quel est ton péché mignon ?

La combinaison café et carré de chocolat noir (75% cacao)… J’adore !

Enfin, si tu étais une invention ou une innovation, tu serais…

Je serais le vaccin contre la covid-19.

©Spring Lab

Si vous souhaitez vous aussi rejoindre l’équipe de Spring Lab, rendez-vous sur notre page Welcome To The Jungle.

Agence de conseil en stratégie d'innovation et de transformation

Agence de conseil en stratégie d'innovation et de transformation